La parole à Hervé Corbin, Hugues et Béatrice Jarnoux

Interview de Hervé Corbin, Hugues et Béatrice Jarnoux.

Implantée à Lamballe, non loin du Cap Fréhel en Bretagne, la Crêperie Jarnoux (CA 13 M€) est une PME familiale qui perpétue depuis 30 ans la tradition ancestrale de la célèbre galette de blé noir et de la crêpe de froment. Hervé Corbin associé à Hugues et Béatrice Jarnoux nous en disent plus sur les raisons de cet engagement à la démarche Agri-Éthique :

 

Que représente pour vous la signature de ce pacte ?

« Pour la Crêperie Jarnoux, signer le pacte Blé Agri-Ethique, c’est s’engager dans la création d’une filière impliquant les différents maillons de la chaîne du blé noir : le meunier, avec lequel nous travaillons depuis longtemps, mais aussi la coopérative qui représente les agriculteurs, jusqu’à nous, fabricant de galettes de blé noir ».

 

Quelles sont les raisons qui vous ont amenés à adhérer au pacte Blé Agri-Ethique ?

« Plusieurs raisons nous ont amenés à adhérer au pacte Blé Agri-Ethique :

  • De manière directe pour nous, il s’agit de garantir nos volumes de blé noir produits en France. La galette de blé noir est un pur produit breton et la fabriquer avec des blés noirs d’importation n’est pas envisageable pour nous.
  • Nous souhaitons aussi améliorer la transparence au sein de la filière française de blé noir, avec des volumes et des revenus garantis pour les agriculteurs.
  • Enfin, il s’agit aussi de pérenniser la filière locale, et ainsi générer des emplois dans la région ».

Qu’incarne pour vous la démarche Blé Agri-Ethique ?

« C’est une démarche éthique, qui permet d’assurer le revenu des agriculteurs avec lesquels nous travaillons, de maintenir une production de blé noir en France, et donc de préserver des emplois locaux, avec, en plus, une culture vertueuse pour l’environnement ».

 

Quel message souhaitez-vous faire passer en vous engageant ?

« Nous souhaitons montrer que, non seulement nous utilisons du blé noir français, mais qu’en plus nous faisons des efforts pour pérenniser la filière sur notre territoire, dans de bonnes conditions pour tous les intervenants ».

Publié dans Actu, Blé