[Dakar 2016] – Agri-Éthique soutient le motard Nicolas Billaud

Solidarité, entre-aide, esprit d’équipe… C’est sur la base de ces valeurs communes qu’est né le partenariat entre l’équipe de Nicolas Billaud et Agri-Éthique. Pour ne rien rater de cette aventure hors du commun suivez nous sur la page Facebook  ou sur notre compte Twitter.

 

INTERVIEW

 

Nicolas, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, Nicolas Billaud, 46 ans, demeurant à Saint-Hilaire-de-Loulay, commerçant et passionné de la moto tout terrain. Je pratique l’enduro depuis 30 ans et le rallye-raid depuis 15 ans.

Premier Dakar, que ressens-tu à quelques semaines du départ ?

À ce jour, aucune pression concernant le départ du prochain Dakar le 2 janvier, je pense qu’à quelques jours de prendre l’avion, le 27 décembre, elle sera bien présente !

 

Comment prépare-t-on un premier Dakar ?

La préparation a commencé il y a déjà 3 ans par mon inscription sur le Rallye du Maroc 2013, manche du championnat du monde des rallyes (NDLR : pour être retenu sur la sélection du Dakar, il faut absolument boucler un rallye en manche de championnat du monde). Malheureusement, je suis tombé sur la clavicule, l’aventure s’est arrêtée pour moi le 4ème jour. Je me suis réinscrit pour l’édition 2014, où j’ai terminé 35ème sur 95 participants.

Concernant la préparation physique, j’alterne différentes pratiques, le cardio, le VTT, la musculation, la course à pied etc.

 

Qu’est ce qui est selon toi le plus dur sur une course comme le Dakar ?

Cette course est considérée comme étant la plus dur au monde. Ce qui la rend si difficile, c’est qu’elle dure 14 jours, qu’il y a 9 400 km à parcourir, dont cette année une étape de 940 km, que l’on passe de près de 50 degrés à -15 degrés, que l’on va monter à plus de 4500 mètres d’altitude durant 3 jours sur les hauts plateaux de Bolivie. Pour toutes ces raisons, c’est une course très éprouvante que seulement un pilote sur deux parvient à terminer chaque année.

 

Quels sont tes objectifs pour cette première participation ?

Je serais prétentieux pour mon premier Dakar, d’annoncer que je vise le top 50 ! Pour moi l’essentiel est vraiment d’arriver à finir cette course et surtout de prendre le plus de plaisir possible. Telle sera ma victoire.

 

Peux-tu nous présenter ta team ? Ta moto ?

Ma moto est une KTM Rally Replica 450, il sort seulement 60 exemplaires de ce modèle de l’usine Autrichienne. Son moteur fait 450 cm3, elle pèse 140 kg à sec et 175 kg tous pleins faits, elle est équipée de nombreuses pièces en kevlar.

Notre association « Team Objectif Aventure » est très dynamique avec de nombreuses personnes se mobilisant dès qu’une manifestation est organisée.

Sur le Dakar je serais accompagné de Jean-Michel Boudaud, qui s’occupera de la mécanique et de Bertrand Girardeau qui s’occupera de la communication. Il enverra une newsletter chaque soir. Il m’aidera également dans l’analyse et la préparation de l’étape du lendemain.

C’est du bonheur de savoir qu’à l’arrivée de chaque étape, où j’aurais peut-être essuyé des galères, j’aurais deux bons amis qui m’attendront !

Publié dans Actu